vendredi 5 décembre 2008

Russian Red - I Love Your Glasses

Sorti le 1er avril 2008

Je ne connais pratiquement rien à la musique Espagnole. Pour moi, ça se résume en fait au flamenco, à la Macarena, à Julio Iglesias, à Mecano, à Ska-P et à "Vamos a la playa". Bref, que de grandes références. Après Londres, le choc culturel au niveau musical est assez fort. Le rock, et encore plus l'indie rock, ne sont en effet pas vraiment majoritaires dans le paysage musical Espagnol. Même si je suis persuadé que je passe à côté de bons groupes (n'hésitez pas à me donner des noms...), il faut avouer que les Espagnols sont loin d'être les meilleurs quand il s'agit de faire du rock (ça vaut aussi pour la pop, le folk, etc...).

Alors, quelle ne fut pas ma surprise quand j'ai découvert récemment Russian Red en première partie du concert de Joan As Police Woman. Ce jour là, le public ne s'y était d'ailleurs pas trompé et on était obligé de se marcher dessus dans la salle pour assister à une bien belle prestation de cette jeune artiste Espagnole qui avait même éclipsé Joan. Russian Red, de son vrai nom Lourdes Hernandez, n'a que 22 ans et vient de Madrid. Repérée sur MySpace l'an dernier, elle a ensuite franchi les échelons, se faisant notamment remarquer au fameux festival Primavera Sound. L'enchaînement logique a suivi : signature sur un label et sortie de son premier disque, I Love Your Glasses, en avril dernier.

L'impression reçue en concert s'est plus que confirmée à l'écoute de cet album. Oui, Russian Red possède un talent de songwriting rare. Ses compositions, soutenues par une instrumentation minimaliste bien souvent réduite à une simple guitare acoustique, sont d'une beauté pure avec des mélodies enivrantes et troublantes à la fois. Mais tout cela ne serait pas grand chose sans l'élément principal de cette si belle formule : la voix sublime de Lourdes Hernandez. Elle a choisi de chanter en Anglais et elle le fait vraiment très bien au point qu'il est difficile de discerner son accent espagnol, contrairement à beaucoup d'autres artistes (Espagnols, Français ou autres) pour lesquels ca peut devenir gênant.

L'album commence par Cigarettes, une chanson assez entraînante et rythmée, mais la suite nous réserve des chansons plus calmes et douces, à l'exception de They Don't Believe, elle aussi très entraînante. On a ainsi droit à des balades folk très charmantes à l'image de la magnifique Kiss My Elbow et ses quelques notes de piano, ou encore de Walls Of Fire (MP3 ci-dessous) et son refrain qui nous fait frissonner, nous faisant profiter de la si belle voix de Lourdes. Enfin, l'album se termine sur une petite fantaisie : une reprise toute en douceur de Girls Just Want To Have Fun de Cindy Lauper. Et même dans ce domaine là, c'est une réussite. Décidemment, il n'y a pas grand chose à redire sur cet album qui ne souffre d'aucune faiblesse. Un vrai délice et une vraie prouesse pour un premier album, d'autant plus qu'il nous vient d'une jeune fille de seulement 22 ans.

Avec Russian Red, l'Espagne s'est trouvée une artiste talentueuse qui, je l'espère, continuera à franchir les étapes pour ne pas se limiter qu'à l'Espagne et aux premières parties de concert. Cette fille mérite vraiment de se faire connaître. Aujourd'hui, ma culture musicale Espagnole ne se limite plus qu'à "Vamos a la playa"...

Note : 16/20

Audio :
Russian Red - Walls Are Tired (mp3)

Vidéo :
Russian Red - They Don't Believe (youtube)

Acheter l'album I Love Your Glasses de Russian Red
Related Posts with Thumbnails