samedi 13 décembre 2008

The Dodos + Giant Sand + Isobel Campbell & Mark Lanegan @ Auditori del Fòrum

>> Festival Primavera Club @ Auditori del Fòrum, Barcelone, 12/12/2008
>> Avec The Dodos, Giant Sand et Isobel Campbell et Mark Lanegan


Parmi les festivals Espagnols, il y en a un qui grandit et grandit, offrant chaque année une affiche toujours plus belle : le Primavera Sound. Créé en 2001 et organisé par les excellents promoteurs d'All Tommorow Parties, le festival Primavera Sound a lieu à Barcelone en mai et fait venir des artistes qui font partie de la crême du petit monde indie. L'an dernier, les heureux festivaliers avaient par exemple pu voir (entre autres) Animal Collective, Bon Iver, Cat Power, Deerhunter, The Notwist, Okkervil River (s'il vous plait, revenez en 2009 les gars...), Portishead, Rufus Wainwright, Vampire Weekend ou encore Voxtrot. Autant dire qu'il est difficile de faire mieux et que le Primavera Sound est tout simplement l'un des meilleurs festivals qui existent aujourd'hui, bien au-dessus, selon moi, en terme d'affiche du populaire Benicassim.

Bref, tout ca pour dire que l'hiver aussi, les promoteurs du Primavera Sound organisent un petit festival sur trois jours du nom de Primavera Club, sur Barcelone mais aussi sur Madrid. Et durant ces trois jours, il y en avait un que je ne pouvais rater : le vendredi avec The Dodos et Isobel Campbell et Mark Lanegan, sans oublier que dans la même soirée dans une autre salle, il y avait Deerhoof et The Thermals...

Les concerts se déroulaient à l'auditorium du Forum, un batiment ultra neuf, classe et moderne où on est assis et où j'arrivais vers les 19h juste pour le début de la prestation des Dodos. Avec Visiter, le duo Américain a signé (selon moi) l'un des meilleurs albums de l'année 2008 et j'avais donc hâte de les voir sur scène. Un gars à la batterie, un autre à la guitare (acoustique ou électrique), aidés parfois par un autre gars aux percussions et c'est fou tout ce qu'ils sont capables de faire rien qu'avec ça ! Meric Long et Logan Kroeber nous ont gratifié pendant 1h de leur musique qui a séduit un public qui n'avait de son côté pas l'air de bien les connaître. Je regretterais tout de même le fait qu'ils n'aient pas jouer ma chanson favorite de l'album, Winter.


Pour la suite du programme, c'était le groupe Giant Sand qui prenait le relai. Bien qu'ils aient sorti pas moins de 20 albums, je ne connaissais pas du tout ce groupe Américain même si j'avais déjà croisé ce nom ici et là. Emmené par Howe Gelb, Giant Sand débuta sa performance par des chansons dans un style très américain à la Johnny Cash avant de traverser l'Atlantique pour des chansons dans un style plus Dire Straits pour finalement revenir en Amérique avec des titres se rapprochant plus de Calexico. Pas étonnant quand on sait que des membres de Calexico faisaient justement partie de Giant Sand... Le bilan de leur concert était au final assez bon mais pas non plus excellent.


Une demi-heure et un kebab après, c'était au tour des "headliners" de la soirée de faire leur entrée sur scène dans ambiance très obscure (on a d'ailleurs pas pu voir une seule fois à quoi ressemblaient la gueule des deux chanteurs !) : Isobel Campbell et Mark Lanegan. Co-auteurs d'un deuxième album (Sunday at Devil Dirt) presque aussi joli que leur premier (Ballad of the Broken Seas) fait de balades à écouter lors d'une longue soirée d'hiver au coin de la cheminée, l'ancienne de Belle and Sebastian et l'ancien de Screaming Trees nous ont fait frémir pendant une longue heure, nous transmettant toute l'émotion de leur musique. On ne regrettera finalement que le fait qu'ils n'aient pratiquement pas communiqué avec le public et qu'ils n'aient pas fait de rappel.

Vivement le festival Primavera Sound en mai...

Audio :
The Dodos - Winter (mp3)

Shopping :
Acheter l'album Visiter de The Dodos
Acheter l'album Provisions de Giant Sand
Acheter l'album Sunday at Devil Dirt d'Isobel Campbell & Mark Lanegan

1 commentaire:

Fab a dit…

Nous on a eu droit à un "Hello London" de la part d'Isobel Campbell et un très beau rappel. En revanche, atmosphère sombre egalement à Londres et impossible de voir leurs tronche!

Related Posts with Thumbnails