mercredi 8 octobre 2008

Okkervil River - The Stand Ins

Il y a 3 ans, je découvrais Okkervil River avec l'album Black Sheep Boy. C'était une grande découverte mais je ne le savais pas encore. L'an dernier, le groupe sortait The Stage Names qui confirmait tout le bien que je pensais d'eux. Du coup, je me suis plongé dans toute leur discographie passée et j'ai été émerveillé par un groupe qui fait aujourd'hui parti de mes favoris. Car, si c'est avec Black Sheep Boy qu'ils se sont fait connaître, on ne peut cependant pas dire que c'est parce qu'ils avaient franchi un palier, les enregistrements précédents étant d'une qualité toute aussi élevée.

Aujourd'hui, les Texans reviennent déjà (5 albums en 7 ans tout de mème...) avec The Stand Ins et ses 11 titres. Enregistré lors des mêmes sessions que The Stage Names, il devait au départ être la deuxième moitié d'un double album. Mais ce projet fut abandonné et du coup, Okkervil River se retrouvait avec de nombreuses chansons en rab. Il faut dire que Will Sheiff est bourré de tellement de talent qu'il produit à un rythme presque trop effréné ! Le groupe pensa alors à sortir un EP accompagnant l'album comme ce fut le cas avec Black Sheep Boy Appendix pour l'album Black Sheep Boy, avant de finalement décider d'en faire un nouvel album. Et nous voilà donc avec The Stand Ins qui est loin d'être une compilation des morceaux écartés l'an dernier...

Quand j'ai écouté Lost Coastlines sur leur MySpace avant la sortie de l'album, j'ai eu un premier sentiment de déception qui fut vite oublié car cette chanson devint après quelques écoutes celle qui passera en boucle sur mon lecteur et que je chanterai à tu tête sous la douche. Le démarrage avec le banjo puis l'alternance des deux voix superbes de Will Sheff et Jonathan Meiburg, pour finir avec ces "lalalala", tout simplement génial (et jetez un coup d'oeil au clip qui n'est pas mal non plus) ! Le reste de l'album est également d'un haut niveau avec des titres nourris d'une excellente instrumentation comme sur Singer Songwriter, de belles balades (On Tour With Zykos) ou encore des chansons rock plus rythmées (Pop Lie). Un vrai délice !

Si on enlève les 3 interludes, l'album est court, à la limite de l'EP, mais c'est un concentré de folk rock comme il s'en fait peu aujourd'hui. Même si je le mettrais un poil en dessous de tous ses prédécesseurs, The Stand Ins reste une référence en cette année 2008 et prouve que Will Sheff et Jonathan Meiburg (qui a quitté il y a peu Okkervil River pour se consacrer uniquement à Shearwater) sont deux des plus talentueux songwriters actuels. Je n'ai qu'un seul regret : qu'Okkervil River ne passe pas à Barcelone lors de leur tournée...

Note : 16/20

Audio :
Okkervil River - Lost Coastlines (mp3)

Vidéo :
Okkervil River - Lost Coastlines (clip)
Okkervil River - Lost Coastlines (Live @ Schubas, Chicago)

Acheter l'album The Stand Ins

1 commentaire:

Fab a dit…

Fab approves this band !

Related Posts with Thumbnails